Journée mondiale de l’orgasme

Connaissez vous la journée mondiale de l’orgasme ?

C’est quoi ?

 

A l’origine, la journée mondiale de l’orgasme est créée en 2006 par Donna Sheehan et Paul Reffell, deux pacifistes américains, et se déroule entre le 21 et 22 décembre. Elle est le reflet d’une théorie selon laquelle l’augmentation mondiale et croissante du nombre d’orgasme serait bénéfique pour la paix dans le monde. Selon les penseurs de cette théorie, l’orgasme rendrait les hommes plus heureux et donc moins violents.

Aujourd’hui, la journée mondiale de l’orgasme est devenue plus informative et vise à sensibiliser le public sur un fait réel et ennuyeux qui affecte un grand nombre de femme partout dans le monde, la dysorgasmie qui est le fait de ne pas atteindre l’orgasme lors de rapports sexuels avec son partenaire.

 

Qui est affecté ?

 

Selon une étude spéciale et unique de l’Institut Français de l’opinion publique, à l’occasion de la journée de l’orgasme, prouve qu’en France, un grand nombre de femme ressent difficilement un orgasme avec leur partenaire. Selon leur recherche, 20% des femmes n’auraient pas eu d’orgasme durant l’année 2018.

 

Des chiffres ?

En moyenne, il y aurait 1,5 million d’orgasmes par minutes. En effet, selon la journée mondiale de l’orgasme : « 2,5 milliards d’orgasmes ont lieu chaque jour pendant l’année 2013 ». Si l’on suit la théorie des deux pacifistes Donna Sheehan et Paul Reffell, selon laquelle les gens devraient penser à la paix pendant qu’ils ou elles atteignent le septième ciel, un miracle de paix éternel dans le monde pourrait se réaliser ?